Sans épilogue

J’habite une histoire trop compliquée pour être écrite.
Je l’ai pensée moi-même, comme un grand.
Mais j’en ai perdu le fil.
J’ignore maintenant à quel chapitre j’en suis.
Peut-être est-ce le premier.
La conclusion, je ne l’ai pas encore trouvée.
Tant mieux.
Quoique passer par la fin avant toute autre page éternise le récit.
Un conte sans epilogue.

C’est là ma vie.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :