Archives mensuelles : octobre 2021

Sans épilogue

J’habite une histoire trop compliquée pour être écrite.
Je l’ai pensée moi-même, comme un grand.
Mais j’en ai perdu le fil.
J’ignore maintenant à quel chapitre j’en suis.
Peut-être est-ce le premier.
La conclusion, je ne l’ai pas encore trouvée.
Tant mieux.
Quoique passer par la fin avant toute autre page éternise le récit.
Un conte sans epilogue.

C’est là ma vie.


Insomnie

Dans la nuit un ventilateur
Le seul son qui se meut
Ma présence amère
Rien d’autre ne me plaît
Que rester là
À ne rien faire
Il n’y a rien d’autre
À faire
Je suis seul
Honte d’être seul
Ça veut tout dire
La solitude, s’entend
Elle me révèle à moi-même
Ma solitude
Ma seule véritable possession
Mon amie toujours présente
Elle ne me juge pas
Il n’y a rien à juger
Juste un morceau de néant
Qui pense
Qu’il a raté sa vie


Yin et Yang

Yin et Yang

En moi une ombre vit
Je suis elle, elle est moi
Elle se love au creux de mon abysse intérieure
Longtemps je l’ai balayée l’ai bannie l’ai exilée
Horrifié de la savoir partie de qui je suis
J’ai pour lors et depuis ressenti son angoisse
Son aigreur
Le désespoir avec lequel elle me punissait
Et c’est tout mon être qui tressaillait
Qui exhalait Qui hurlait Que j’avais besoin de mon amour
Afin de nous sentir apaisés, ma ténèbre et moi
Je lui ai tendu la main l’ai accueillie
Offert la sécurité de mon cœur
C’est ainsi que, en paix, elle ne déchaîne plus mes saisons
Car avec elle, je suis complet


Décision, décision…

Une âme se trouvant entre deux vies avait une conversation avec la Source de toute chose.

– Pour ta prochaine vie, tu peux choisir d’incarner n’importe lequel des êtres qui a existé, existe ou existera, et ce, à n’importe quel moment.

– J’aimerais bien pouvoir faire d’autres choix, dit l’âme. Puis-je renaître à nouveau comme celui que j’étais ?

-Si tu veux, mais tu pourrais aussi faire ces autres choix en étant quelqu’un d’autre. Ce serait plus amusant, tu ne penses pas ?

-Vous avez raison. Mais vous, l’avez-vous déjà fait, vous incarner en l’un des êtres qui peuplent l’Univers ?

-Je le fais constamment. En fait, c’est toute la différence entre vous et moi. Vous pouvez être chacun d’eux, mais à tour de rôle. Moi, je suis chacun d’entre vous au même moment.

-Wow !

-N’est-ce pas ?


Deux têtes sont pires qu’une