Rêve techno

La mouvance nous emporte

Corps qui serpentent

Peau électrifiée

Sens mûrs et sublimés

Bassin rebelle

Gravité sur pause

Interrompue par le son

Grisant comme des amphet’

 

Le Beat embrase le rythme cardiaque

Montée, crescendo

L’être en suspens

Entre les colonnes, le son

Canevas de vibrations et corps libéré

Synesthésie exaltante

Enfin la tombée subite

L’on s’élance sur la piste

Secoués de spasmes effrénés

Nous sommes dans l’interstice

Entre les dimensions


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :