Le crocodile et l’écureuil – fable

Par un beau jour récent, en dissertant bien fort
Sur leurs dirigeants et leurs frasques innombrables
Maître crocodile et l’écureuil son ami 
Montèrent un peu le ton, chacun en pris ombrage
Tous les bons habitants de leur noble contrée
Tout en émoi étaient de les voir si fâchés
Ils sont d’ordinaire si amusants à entendre
Chantaient les uns aux autres, piaillaient les autres aux uns
Aurons-nous le bonheur de les voir à nouveau
Rouspéter de bon cœur, s’indigner follement?
Heureusement pour eux, les maîtres du pays
À tant de crimes et de bêtises se livraient
Que les deux vieux amis durent se concerter
Maître écureuil dit à maître crocodile :
Voyez comme ceux-là, se vautrant dans la fange,
À nous raccommoder, nous simplifient la tâche
C’est là notre devoir de les garder à l’œil
Ensemble, le bon peuple, de tenir informé
Maître crocodile à l’écureuil rétorqua :
Mon bon ami sans vous, je dois le reconnaître
L’ennui me met à mal plus que nos dominants
Et d’une seule voix, à la joie du public
Les compères levant leurs chopes déclarèrent :
Quelles que soient nos diverses, sagaces opinions
Comme il y a tant à dire et que le vin est bon
Encore et pour longtemps nous fraterniserons


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :