Ennui et volupté

J’ai fait la guerre à l’ennui
Pourfendu l’isolement
À grands coup de bassin
À grands coups de gueule
À grands coups de narines
Aspiré le plaisir

Molly m’a accompagné
M’a offert de tendres baisers
Extasié mon corps, épanoui
J’ai dansé sur la piste
Et sur l’étroite ligne
En équilibre sur l’indicible
Désirs assouvis et mirages entraînants

Des amants aux multiples visages
Ont dansé sur mon cœur
Sur mes sens
On fait pulser mon sexe ensorcelé
Je les ai remplis de moi
Pour cacher mon néant
Pour oublier l’esseulé
Qui se cache entre mes côtes
Oiseau terrifié
Par la grandeur du ciel
Ce vide affamé de battements d’ailes


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :