Un équilibre parfait

Tels deux arbres bien enracinés, les deux guerriers s’observent, s’étudient, s’évaluent. Leurs katanas levés sont une extension de leur être, et cette fusion est de toute évidence d’ordre spirituelle. Inébranlables jusqu’au bout des lames, ils offrent une pose sereine, presque mythique, prêts à bondir. Voilà le plus simple et exact moyen de décrire leur infaillible attitude.

Parmi les spectateurs les moins aguerris, certains oublient de reprendre leur souffle. Les plus vieux et les plus expérimentés, eux, respirent au rythme du couple de combattants. On croit presque les voir se balancer dans le vent du matin, comme les roseaux se laissent bercer imperceptiblement par la brise.

Pourtant, dans cette pose sublime, seules leurs poitrines effectuent un mouvement délicat d’où le vent lui-même semble tirer son origine. La vie même y trouve sa cadence. À travers eux, tous ne sont plus qu’un dans le rythme du Tout.

Respectueusement, nul ne dit mot et attend. On ne songe même pas à ciller tant l’instant est fort, puissant et précieux. Seul un vieux samouraï profite de l’occasion pour détendre discrètement une fesse engourdie, sans que nul ne le voit bouger, ou ne fasse mine de s’en apercevoir. Le Shogun lui-même paraît n’être qu’un sujet parmi tant d’autres. Tous ne sont plus qu’un seul être dont le cœur bat au centre de la place.

Et c’est d’un seul élan, avec une égale maîtrise, que les deux maîtres abaissent leurs sabres, les rangent dans leur fourreau et se saluent profondément.

Le souverain s’exclame alors : « Quel glorieux combat ! »


One response to “Un équilibre parfait

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :