Je ne comprends pas la gauche / Ich verstehe die Linke nicht

Le texte qui suit est une traduction d’un article de M. Harald Martenstein, paru dans l’excellent journal allemand «Der Tagesspiegel».
En plus de mon diplôme en littérature, j’en possède aussi un en traduction. Une autre raison d’écrire. Vos commentaires sont les bienvenus.

La Russie, l’Ukraine et la gauche

 « Je ne comprends pas la gauche. »

23 mars 2014, 19h23 par Harald Martenstein

Que signifie « la gauche » de nos jours, se questionne Harald Martenstein? Certainement, ça n’a que bien peu à voir avec la démocratie. Qu’ont Poutine et Ianoukovitch de si bon, de si socialiste et de tellement avant-gardiste pour les gauchistes?

Je constate avec un certain trouble l’assez grande acceptation de nombreux gauchistes pour les positions politiques de Vladimir Poutine dans la crise de Crimée. En contrepartie, la position des pays occidentaux est vivement critiquée. Les Russes ne viennent-ils pas de prendre possession d’une portion d’un autre pays ou est-ce que je me trompe ? Et qu’on ne vienne pas me parler du référendum en Crimée, l’opposition n’avait même pas le droit d’installer des affiches.

J’aimerais bien voir ce qui se passerait si aux prochaines élections, les partis de  gauche n’avaient pas le droit d’installer des affiches ni de produire des publicités pour la télévision.

Mon opinion : vous déclareriez ces élections illégales.

Qui plus est, si la Russie a le droit d’annexer l’Ukraine, l’Autriche a aussi le droit d’occuper le Tyrol du Sud. Parvenir à une majorité pour l’annexion par voie de référendum, même un vrai, ne devrait pas y poser problème. D’ailleurs, autrefois, Hitler a brisé la Tchécoslovaquie et envahi les Sudètes grâce aux mêmes arguments que Poutine utilise aujourd’hui. Les habitants s’étaient  montrés enthousiastes.

Que signifie aujourd’hui « la gauche » ? Faire respecter la démocratie ne semble pas en faire partie. Il est difficile d’ignorer que la Russie de Poutine est une dictature. Contrairement à l’ex-Union soviétique, cette dictature-ci ne se drape même pas des couleurs du socialisme. Votre haine de l’OTAN et des États-Unis est-elle si grande que vous êtes prêts à laisser agir n’importe quel despote ou impérialiste sous prétexte que son discours s’attaque aux É.-U. ?

Le journal «Junge Welt» prétend que l’Ukraine serait dirigée par des « putschistes ». Enfin, je crois que si les Ukrainiens avaient eu la possibilité de choisir leur gouvernement de manière légale et ordonnée, ils l’auraient fait avec plaisir. Ils se seraient bien passés de se faire battre et de se faire tuer. Lorsque l’injustice devient loi, la résistance est un devoir. Vous connaissez ces paroles. Un peuple doit-il se soulever contre un despote uniquement pour aboutir à un régime antioccidental, selon vous ? Les partisans de la gauche seraient-ils donc pour la révolution seulement si le résultat est une dictature ou une oligarchie corrompue ? Faut-il s’assurer qu’aucune démocratie avec liberté d’opinion et droits civils n’apparaisse après une révolution ? Je ne vous comprends pas. Que trouvez-vous chez Poutine et Ianoukovitch de si bon, de si socialiste et de tellement avant-gardiste ? La haine des gays ? Les procès de pacotille contre des opposants ? La censure ? Les journalistes assassinés ?

 

Voici le lien de l’article original : http://www.tagesspiegel.de/meinung/russland-die-ukraine-und-die-linkspartei-ich-verstehe-die-linke-nicht/9656684.html


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :